0%
temps de lecture: 6 mn

Connaissez-vous le Qoya ?

L’atelier bien-être de Claire

4

Vous aimez à la fois le yoga et la danse, mais vous n’avez pas envie de choisir entre les deux ? Vous cherchez une activité qui réconcilie le corps et l’esprit, et qui donne du sens à votre vie ? Laissez-vous tenter par le Qoya !

Qu’est-ce que le Qoya ?

Né aux États-Unis en 2007, le Qoya est une discipline dansée pour femmes qui allie yoga, mouvements libres et mouvements sensuels pour apprécier bouger dans son propre corps.

Ces mouvements, réalisés en conscience, permettent d’explorer la profondeur de son être. Ils ont pour objectif de raviver la mémoire sensorielle des femmes pour qu’elles se reconnectent à elles-mêmes. Elles se rappellent alors qu’elles sont par essence à la fois sages, sauvages et libres.

La sagesse est apportée par le yoga. Le côté sauvage est libéré par une pratique de la danse créative et sans limite. L’association des deux permet le lâcher-prise et génère une forte sensation de liberté, dans un contexte féminin, sans jugement et en toute sécurité. Le qoya enseigne ainsi comment habiter son corps de femme avec plaisir.

La musique et les changements de rythme guident cette danse libre et ses impulsions. C’est ainsi que le corps trouve sa juste place dans l’univers et devient un vecteur pour relier la terre, le divin et l’esprit.

Le parcours de vie de Claire

Comment me rapprocher de mon intuition ?

Ces dix dernières années, Claire Garin travaillait dans le social. Mais un évènement a radicalement changé sa façon de voir la vie : elle était au Népal en 2015 quand un séisme a eu lieu. Elle décide alors de tout lâcher pour revenir à l’essentiel : se rapprocher de l’être humain, de son comportement et de son fonctionnement. Alors qu’elle a toujours été passionnée par l’être humain, son comportement et son fonctionnement, son questionnement cherche à rétablir le lien entre corps et esprit : comment être plus près de mon cœur et moins dans ma tête ? Comment me rapprocher de mon intuition ?

Claire ayant fait une formation de sophrologue/ sophrothérapeute en 2013 en parallèle de son travail pendant un an, elle démissionne en 2016 pour devenir thérapeute, tout en continuant à se former au reiki (méthode de soins d’origine japonaise, qui procède par imposition des mains). Elle tente ainsi d’aller toujours plus loin dans la détente, en donnant la part belle au corps et en limitant le recours à la parole.

La révélation du qoya

Lors d’un voyage aux Etats-Unis, Claire découvre le Qoya en participant au festival de Burning Man. C’est une révélation ! Elle trouve dans cette activité particulièrement inspirante tout ce qu’elle recherchait : moins de torture musculaire lié au fitness, et plus de bien-être et de créativité grâce à la danse.

Claire décide de faire découvrir à son tour cette nouvelle discipline aux Françaises. Elle passe donc sa certification Qoya au Costa Rica, puis à Seattle avec Rochelle Schieck, fondatrice. L’originalité de Claire est d’associer le Qoya à sa boîte à outils de thérapeute, fabriquée au fur et à mesure de ses expériences, pour aider tout un chacun à relier le corps et l’esprit.

C’est ce qui fait la force de ses ateliers… Énergie positive garantie !

Le lieu idéal pour un atelier bien-être

Grâce à Upon Up, Claire a rapidement trouvé l’espace idéal pour sa première séance qui s’est tenu en avril 2017 à l’Annexe : « Pour ce type d’évènement, le lieu a toute son importance. Il doit être isolé pour ne pas donner sur une rue, assez grand pour faire des mouvements de danse, pas trop loin de la maison des participants pour qu’ils n’aient pas à prendre le métro après un moment de détente, inspirant et insuffler le bien-être, et enfin, bon marché (le prix reste un critère important). »

Pour ce type d’évènement, le lieu a toute son importance.

Pour Claire, les clés du succès sont… :

  • Être soi-même passionné par ce que l’on veut donner : « Il faut embarquer les gens, sentir la sincérité. »
  • S’y prendre en avance pour bien préparer l’évènement.
  • Visiter la salle au moins une fois avant l’évènement pour assurer un bon accueil aux participants (exemple : l’absence de toilettes peut être un problème).
  • Prendre le temps de comparer pour choisir la meilleure salle.

… et les raisons de l’échec :

  • Opter pour un mauvais endroit.
  • Trop miser sur le prix bas.
  • Être trop stricte ou trop souple sur les horaires : « Il faut trouver le juste milieu et savoir intégrer les retardataires sans déranger les autres participants. »

 

Retrouvez d’autres conseils pour organiser votre atelier bien-être sur le blog d’UponUp avec Sandra : http://blog.uponup.com/yoga-les-10-conseils-de-sandra/

En savoir plus sur le Qoya : www.qoya.love

Claire organise une retraite de 6 jours de Qoya en Islande du 17 au 22 juin, avec Tara Dixon et Fabiola Bergi : www.qoya.love/iceland-retreat-2017

Elle anime régulièrement des ateliers à Paris : www.facebook.com/QoyaParis/

En savoir plus sur Claire Garin : clairegarin.com

Le lieu UponUp que Claire a choisi est l’Atelier 77, qui est composé de deux espaces, l’Annexe et l’Atelier : www.uponup.com/places/l-annexe